World Workplace Europe 2017

Quel avenir pour la gestion des services généraux modernes ? Qu’est-ce qui fonctionne et qu’est-ce qui ne fonctionne pas ? Et quelles sont les tendances mondiales qui influenceront la manière dont nous vivrons et travaillerons demain ? MCS Solutions était sur le terrain à Stockholm pour participer au débat des dirigeants lors de la World Workplace Europe, et se tenir au courant des nouvelles tendances. Voici les cinq points forts que nous avons retenus de cet évènement :

1. Les bâtiments intelligents ont le vent en poupe

Les bâtiments intelligents connectés et les analyses de données stimuleront les innovations en matière de rendement immobilier, d’efficacité énergétique et d’efficacité de l’environnement de travail. Cependant, la gestion des services généraux est essentiellement un secteur traditionnel qui a mis du temps à adopter les nouvelles technologies. Il utilise de plus en plus les nouvelles technologies, mais reste malgré tout à la traîne par rapport aux autres secteurs et industries. De nombreuses entreprises n’ont pourtant pas encore pleinement adopté les technologies à leur disposition et doivent se préparer aux progrès qui ne sont plus qu’à portée de main.

2. Principales technologies émergentes / neuves en matière de gestion des services généraux

  • Stimulation des innovations en matière de capteurs et IdO
  • (Micro)robotique pour le nettoyage, mais aussi les soins de santé
  • Drones à des fins d’inspection
  • Réalité mixte / augmentée / mélangée (technologie HoloLens, etc.)

3. Gros plan sur l’environnement de travail

La guerre aux talents fait rage. C’est la raison pour laquelle la gestion se concentre désormais davantage sur l’expérience des employés dans l’environnement de travail que sur les bâtiments. Les entreprises sont désireuses de créer un environnement de travail fluide. Par conséquent, elles investissent dans les systèmes de réservations interactives et des outils numériques, la conception basée sur les activités, et les espaces et le mobilier adéquats (dotés de capteurs d’occupation). La demande d’espaces de collaboration est également en hausse. Avec l’augmentation des contrats RH basés sur des projets, les occupants corporatifs commencent à adopter le concept des espaces de travail partagés et de la technologie partagée afin d’optimiser l’occupation et de réduire les coûts immobiliers.

4. L’environnement de travail selon les générations – réalité versus médiatisation

Contrairement aux idées reçues, la génération Y n’est pas la plus exigeante en termes de flexibilité et de mobilité du travail. Selon une étude sérieuse (Leesman Index), elle se sent généralement assez bien soutenue par l’environnement administratif. Ce sont les individus de 35 à 55 ans qui ont plus d’exigences quant aux espaces alternatifs et à la sophistication technologique, étant donné que leur profil et leurs activités sont également plus complexes.

5. Externalisation directe

La tendance va vers des relations commerciales externalisées hautement collaboratives et avantageuses pour tous afin d’alimenter l’innovation, d’améliorer les services et de réduire les coûts. Nous observons également un intérêt grandissant pour l’amélioration continue incluant des outils de libre-service (réception virtuelle, ressources humaines virtuelles).

Dans l’ensemble, les toutes nouvelles technologies ont été beaucoup mises en avant lors de la World Workplace Europe, mais les big data et les analyses sont quelque peu restées dans l’ombre. La science des données peut sembler moins « cool », mais nous sommes convaincus qu’elle représente le réel moteur pour valoriser l’environnement de travail et la gestion des services généraux.

N’hésitez pas à nous contacter pour de plus amples informations.